Accessibilité : des logements neufs et anciens PMR

Un logement PMR doit être accessible aux personnes en fauteuil roulant mais pas seulement. Les malvoyants ont également besoin d’aménagements.

Tout d'abord, l'abréviation PMR désigne les personnes à mobilité réduite. Par personne à mobilité réduite, il faut entendre toute personne confrontée à la difficulté de se déplacer et soumise à des obstacles qu'elle ne peut surmonter seule ou très difficilement.

Aujourd'hui, dans plusieurs secteurs, des mesures ont été prises pour renforcer l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, souffrant d’un handicap, mais aussi des seniors et des femmes enceintes. L’immobilier n’échappe pas à la règle. Pour les nouveaux logements
, plusieurs normes ont été déterminées afin de rendre les logements plus accessibles comme par exemple les parties communes et les portes d’entrée doivent au minimum mesurer respectivement 1,20 m et 90 cm de large.

Cependant, dans le secteur de l'ancien, les promoteurs ne sont pas soumis aux normes et obligations en matière d'accessibilité des bâtiments, comme l’installation d’un ascenseur dans les immeubles neufs de plus de deux étages.
Néanmoins, on ne peut que conseiller à un propriétaire d’améliorer son logement en raison du faible nombre de logements adaptés par rapport aux besoins spécifiques. Il est aussi intéressant de rappeller qu’il interdit de refuser une location à un candidat sous prétexte qu’il est en situation de handicap.


Pour plus d'informations, cliquez ici.