Convention relative aux Droits des personnes handicapées

Karine Lalieux présente les avancées de la Belgique en matière de handicap à l’ONU

A l’occasion de la 15ème session de la Conférence des États Parties (COSP) à la Convention relative aux Droits des personnes handicapées, la ministre en charge des Personnes en situation de handicap, Karine Lalieux, a détaillé mardi, au siège de l’ONU à New York, les récentes avancées de la Belgique en matière de handicap.

La ministre a insisté sur le fait que « ne laisser personne pour compte est bien plus qu’un slogan ».
« A la suite de la crise covid, nous devons travailler à reconstruire en mieux. Et pour cela, il faut un cadre juridique clair, conforme à la Convention », a déclaré Karine Lalieux lors du débat général, avant de se réjouir de l’inscription du droit à l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la Constitution belge. « Il est donc désormais constitutionnellement admis qu’il revient à la société de s’adapter à la personne en situation de handicap et non l’inverse. »
 
Un plan d’action fédéral et une concertation interfédérale renforcée
Le discours prononcé devant l’assemblée générale des Nations Unies a été l’occasion de mettre en avant les progrès et initiatives mis en place ces dernières années pour une réelle inclusion des personnes en situation de handicap. 
 
A commencer par le nouveau Plan d’action fédéral ‘Handicap’, qui a été lancé en 2021 par le gouvernement fédéral. 
 
« Les droits doivent être mis en pratique. Pour le handicap, cela nécessite une intégration dans tous les domaines politiques. Avec ce plan d'action, nous engageons le gouvernement à répondre aux besoins concrets des personnes en situation de handicap par le biais de 145 mesures. Ce plan a été élaboré avec, et sa mise en œuvre sera évaluée par, le Conseil consultatif des personnes en situation de handicap. C’est donc un plan créé pour eux et surtout avec eux », a souligné la ministre. 
 
Karine Lalieux a également évoqué la mise en place de la Conférence interministérielle consacrée spécifiquement aux questions liées au handicap, afin de renforcer la coopération entre le niveau fédéral et les entités fédérées. 
 
« Pour un pays fédéral, ce type de consultation est indispensable et cela répond à une demande claire de la société civile. Suivant la devise ‘ rien sur nous sans nous ‘, de nouveaux conseils consultatifs de personnes en situation de handicap ont aussi été créés au niveau régional. »
 
Enfin, outre l’augmentation significative de l’allocation de remplacement de revenus pour les personnes en situation de handicap, la ministre a confirmé la volonté de la Belgique de supprimer les obstacles administratifs et financiers à la participation au marché du travail. 
 
Quatrième rapport de la Belgique prévu en 2023
La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées a été adoptée le 13 décembre 2006, et ratifiée par la Belgique en juillet 2009. 
 
Conformément à ses obligations, la Belgique présentera – selon toute vraisemblance, en 2023 - son 4ème rapport reprenant les mesures prises par les autorités pour garantir le respect des objectifs de la Convention.