Des pistes pour sortir des violences conjugales et intrafamiliales

Comment faire la différence entre une dispute et des violences conjugales ? A qui parler ? Quel numéro appeler ? Et si c'est moi qui suis violent.e, comment m'en sortir ?

Les violences conjugales et intrafamiliales sont très complexes à identifier. C'est pourquoi Autonomia veut se rendre utile dans la lutte contre les violences en tout genre. Ainsi, nous vous orientons vers des professionnel.les et des contacts formés pour vous aider de la meilleure façon.  

En premier lieu, une des premières étapes pour s'en sortir peut être d'identifier la situation et la personne qui blessent, inconsciemment ou non. 

Ecoute Violences Conjugales propose sur ce document plusieurs pistes. Par exemple, comment cerner une situation de violence ou que faire si je suis auteur.e des comportements violents et que je souhaite m'en sortir ? Les personnes pouvant appeler Ecoute Violences Conjugales peuvent être victimes, auteur.e des violences, un.e proche ou un.e professionel.le. 

Ainsi, voici plusieurs questions pour cerner une situation de violence : 
  • Est-ce que votre partenaire ou ex-partenaire vous contrôle sans cesse ?
  • Vous appelle sans cesse ?
  • Vous dévalorise, rabaisse fréquemment ?
  • Vous empêche de fréquenter votre famille, vos ami.e.s ?
  • Vous humilie ? Vous insulte ?
  • Vous prive de votre argent ?
  • Contrôle toutes vos dépenses ?
  • Vous lance des objets ?
  • Vous bouscule ? Vous frappe ?
  • Vous impose des pratiques sexuelles non désirées ?
  • Vous menace de se suicider si vous le/ la quittez ?
  • Vous menace si vous demandez de l’aide ?
Des professionnel.les peuvent vous aider à élaborer une stratégie qui préserve votre sécurité sans vous mettre en danger, ni vous, ni vos enfants. Vous pouvez appeler gratuitement et anonymement ce numéro : 0800 30 030 ou chatter sur www.ecouteviolencesconjugales.be 

Ensuite, sur ce document se trouvent 10 contacts utiles pour les violences en général. 
  • En cas d'urgence médicale : appelez le 112
  • En cas d'urgence nécessitant une protection : appelez le 101
  • En cas d’idées suicidaires : appelez le Centre de prévention du suicide au 0800 32 123 (7/7j, 24h/24)
  • En cas de violence sexuelle (adulte ou enfant), vous pouvez vous rendre 7j/7 et 24h/24 dans le Centre de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) le plus proche (Bruxelles, Liège, Gand) ou aux urgences hospitalières près de chez vous
  • En cas de situation de violence conjugale et de besoin de soutien (en tant que victime, auteur ou professionnel) : appelez la ligne gratuite Ecoute violences conjugales au 0800 30 030 ou envoyez un message via le chat sur ecouteviolencesconjugales.be 
  • Si vous craignez d’avoir des comportements violents envers votre partenaire ou vos enfants ? Contactez les professionnels de Praxis
  • Si vous avez besoin de parler, appelez Télé-Accueil au 107 (7j/7, 24h/24)
  • En tant que parent, si vous vous sentez épuisé.e ou à bout, ou que vous faites un épuisement parental : appelez SOS Parents au 0471 414 333 (7j/7, de 8h à 20h)
  • Si vous avez connaissance d’une situation de violence sur un enfant (négligence grave, violence psychologique, physique ou sexuelle) : appelez l’équipe SOS Enfants de votre région pour signaler la situation, ou appelez la ligne Ecoute-Enfants au 103 pour demander conseil (de 10h à minuit)
  • Si vous avez été victime de violence sexuelle : appelez SOS Viol (pour adulte et adolescent.e) au ou envoyez un message via le chat des CPVS sur violencessexuelles.sittool.net/chat (ouverture 15h/semaine, voir horaires sur le site)
Voor de Nederlandse versie, klik hier.