La Wallonie prend de nouvelles initiatives pour accélérer la vaccination

La Ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, vient de prendre une série d’initiatives intermédiaires visant à fluidifier la vaccination au regard de la disponibilité des vaccins.

Publié le 02/03/2021
Aujourd’hui, plus de 142.000 personnes ont été vaccinées en première dose en Wallonie et près de 90.000 avec les deux doses ; les 602 maisons de repos sont quasi terminées, les hôpitaux et les institutions collectives pour personnes en situation de handicap vont également voir leur vaccination accélérer dès la semaine prochaine.

Pour optimaliser toutes les disponibilités des centres actuellement dédiés à la vaccination du personnel d’aide et de soins de première ligne (1A4), la Ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, vient de prendre une série d’initiatives intermédiaires visant à fluidifier la vaccination au regard de la disponibilité des vaccins et ce, dans l’attente de l’avis du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) qui pourrait, ce mardi, décider d’autoriser le vaccin d’Astra Zeneca pour les plus de 55 ans et significativement accélérer le processus de vaccination.

A l’initiative de la Délégation générale Covid-19, la Ministre wallonne de la Santé vient ainsi de prendre de nouvelles mesures qui visent, d’une part, à assouplir les modalités d’invitation des groupes cibles prioritaires (1A4) :

Les étudiant.e.s de dernière année dans les professions de la santé et du soin (médecins, infirmier.es, pharmacien.nes, kinésithérapeutes, dentistes, aides soignant.e.s et familial.e.s, sages-femmes…) susceptibles d’aider dans la lutte contre le covid-19 ;
Tous les travailleur.euse.s des services d’aide aux familles et aux aînés;
Les vaccinateurs et le personnel logistique des futurs centres pour le grand public.
Les mesures visent, d’autre part, et d’ores et déjà à élargir la vaccination à des publics repris dans la phase 1B et qui peuvent recevoir, dès aujourd’hui, les vaccins d’Astra Zeneca :

Les personnes à risque en matière de santé, renseignées par les médecins généralistes faisant partie des cercles de médecine qui coordonnent les centres de vaccination pour le grand public en Wallonie ;
Les policiers d’intervention en première ligne.
Concrètement, ces cinq groupes, qui sont légitimes dans la stratégie de vaccination, vont se voir proposer une série de plages horaires dans plusieurs centres de vaccination de Wallonie pour les deux semaines à venir. « Nous devons et voulons accélérer le tempo, surtout au vu des mauvais chiffres épidémiques de ces derniers jours », précise Christie Morreale.

Par ailleurs, les contacts sont pris dès ce jour avec les hôpitaux pour convenir avec eux des modalités d’une vaccination par leurs soins des personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes greffées et dialysées qui sont régulièrement amenées à se rendre à l’hôpital.

Pour rappel, pour pallier les problèmes informatiques rencontrés début de semaine passée dans l’envoi des invitations par mail, plus de 70.000 invitations papier pour aller se faire vacciner ont été envoyées et sont arrivées dans les boîtes aux lettres des professionnels de la santé qui habitent en Wallonie. Plus d’un tiers d’entre eux se sont déjà inscrits pour aller se faire vacciner dans les 31 centres prévus pour cette phase de vaccination. Le solde des courriers papiers seront envoyés cette semaine, couvrant ainsi l’ensemble du personnel d’aide et de soins de première ligne de Wallonie, déjà partiellement vaccinées dans le cadre des phases dédicacées aux centres d’hébergement et des hôpitaux.