Normes: Identification d'un bâtiment

Extrait du Guide d’aide à la conception d’un bâtiment accessible

Le bâtiment et son entrée doivent pouvoir être facilement identifiables depuis l’espace rue. Les différents éléments constitutifs d’une façade ou d’un aménagement extérieur doivent faciliter l’identification indépendamment de l’ajout de tout élément de signalétique.

Si des infrastructures telles qu’un parking avec des emplacements adaptés, un dépose-minute ou autres sont mis à disposition, le cheminement vers ceux-ci doit également être clairement repérable.

► POUR QUI...

Pour tous mais plus particulièrement pour les personnes atteintes de :
• déficience motrice
• déficience visuelle
• déficience auditive

• déficience cognitive

► POURQUOI...

  • Si un bâtiment et/ou son entrée ne sont pas facilement identifiables cela génère des trajets inutiles problématiques pour les personnes atteintes de déficience motrice et source de désorientation pour les personnes atteintes de déficience visuelle ou pour les personnes avec des déficiences cognitives.

  • D’autre part, les personnes atteintes d’une déficience auditive n’ont pas nécessairement la possibilité d’utiliser la communication verbale afin de demander un renseignement pour pouvoir s’orienter. Ce sera également le cas des personnes de langue étrangère.

    ► COMMENT...
    1. Identification du bâtiment

    Le numéro de police et l’éventuelle enseigne sont installés : • à rue ;

    • idéalement le numéro de police sera à droite de la porte d’entrée ;
    • le positionnement de l’enseigne (dans le plan de la façade et/ou perpendiculairement) est prévu pour être

    visible depuis le(s) cheminement(s) préférentiel(s).

    Idéalement on retrouvera également à rue un ou des moyens de contact à distance (vidéophonie, numéro de téléphone...), les éventuels horaires d’ouverture ou tout autre renseignement utile.

    2. Identification de l’entrée

    • Porte d’entrée située à rue ou visible depuis l’espace public.
    • Identique pour tous les usagers. La multiplication des accès est à proscrire. • Identifiable par son architecture, son positionnement, sa couleur...

    Pour les bâtiments et sites de grande ampleur, on privilégiera une voie d’accès en site propre.
    L’
    orientation des personnes atteintes d’une déficience visuelle se fera à l’aide du contexte naturel associé aux repères tactiles qui peuvent au besoin être complétés par un balisage sonore.