Normes: Sol sans entrave

Extrait du Guide d’aide à la conception d’un bâtiment accessible

Que ce soit aux abords du bâtiment ou à l’intérieur de ce dernier, il est important que le sol ne constitue pas un frein, voire un danger pour le déplacement des personnes.

POUR QUI...
Pour tous mais plus particulièrement pour les personnes déficientes motrices et les personnes déficientes visuelles.

POURQUOI...

Si un revêtement de sol est meuble, on s’y enfonce facilement, la personne éprouve des difficultés à avancer.
Même avec aide, il peut parfois être impossible de circuler sur certains sols au risque d’y rester bloqué. C’est par exemple le cas lorsqu’on pousse un landau dans du sable ou dans des graviers.
À l’intérieur d’un bâtiment, un tapis trop épais et de faible densité exige de la force à la personne en chaise roulante qui l’emprunte car ses roues frottent et adhèrent à la surface.

En outre, si un sol comporte des interstices (grilles d’arbres, avaloirs ou paillasson à alvéoles) trop larges ou mal orientés par rapport au cheminement des personnes, celles-ci risquent de coincer les petites roues d’un landau ou d’une chaise roulante, de hauts talons ou l’embout des cannes et des béquilles.

Le matériau au sol, de par ses qualités intrinsèques, son traitement de surface ou l’usure du temps, peut être glissant. Par temps de pluie, ce risque est même aggravé. Des chutes sont à craindre. C’est le cas notamment des pierres naturelles.

Enfin, certaines personnes présentent des troubles de l’équilibre, des vertiges lorsqu’elles marchent sur des éléments transparents, tels que des dalles de verre, ou ajourés, tels que des caillebotis métalliques.

Les personnes déficientes visuelles sont gênées dans leur déplacement si le revêtement de sol est réfléchissant, si des spots sont intégrés dans le sol. L’éblouissement perturbe le déplacement.

COMMENT...

En prévoyant un sol :

1. Non meuble

Le revêtement de sol doit être dur et stabilisé.

2. Sans défaut majeur

Le revêtement ne doit comporter ni trou, ni fente de plus de 1 cm de large. Il est uniforme et ne comprend aucune aspérité.

3. Non glissant

Le revêtement de sol présente une certaine adhérence. Il est idéalement antidérapant soit par nature, soit par un traitement de surface approprié effectué a posteriori.

4. Opaque et non réfléchissant

Le revêtement de sol et sa finition de surface ne sont ni brillants, ni transparents, ni ajourés.

Consulter le guide complet au format PDF