Sur le petit écran, la diversité est de moins en moins bien représentée

Selon le rapport annuel de l'Arcom publié le 19 juillet 2022, la télévision n'est pas assez représentative de la société française en termes d'origine, de genre, de handicap, etc.

Cet outil de mesure permet de se rendre compte de la représentation de la diversité dans les médias audiovisuels. Le régulateur a examiné 19 chaines durant 2 semainesen une en janvier et une autre en novembre 2021. Plus de 2 900 programmes ont été passés en revue.

Selon le régulateur, la représentation de l'incapacité est encore « marginale ». On retrouve seulement 0,8 % du total des individus indexés en 2021 en situation de handicap. Depuis 6 ans, la proportion de personnes en situation de handicap à l’antennne ne dépasse toujours pas le seuil de 1 %. Alors que 20 % de la population française seraient en situation de handicap.

Le constat est décevant, de plus que l'opération "Duoday" avait été organisée durant l'une des semaines étudiées. Cette opération consistait à associer pour une journée des personnes en situation de handicap et des travailleurs "valides". 

En ce qui concerne la diversité des handicaps à l’écran:
  • L'incapacité motrice représentait 18 % de l'incapacité perçue en 2021, contre 12 % en 2020 et 54 % en 2019.
  • Les personnes ayant une déficience visuelle ou auditive étaient évaluées à 14 %.
  • La visibilité des déficiences cognitives est de 35 %.