Une commune, une sculpture: L'escalier

L'escalier est la deuxième sculpture Chais'Art à Bruxelles. Elle aborde les thématiques de l'accessibilité et de l'inclusion des personnes en situation de handicap.

L'escalier est la deuxième sculpture Chais'Art voyant le jour à Bruxelles, sur le rond-point du Tibet. Elle s'inscrit dans le projet "Une commune, une sculpture" d'Autonomia asbl, qui vise à édifier une sculpture différente dans chacune des 19 communes bruxelloises pour l'inclusion des personnes en situation de handicap. Le but est ainsi de donner une place "valide" au handicap dans la capitale belge et européenne et de donner de la hauteur aux valeurs de l'inclusion, de l'accessibilité et de l'empathie.

En mai 2021, nous inaugurions notre première sculpture à Anderlecht. Un sculpture de 4 mètres de haut intitulée "Le double miracle". À présent, nous sommes heureux d'inaugurer la deuxième sculpture Chais'Art intitulée "L'escalier". Elle s'érige sur deux mètres de haut dans la commune de Woluwe-Saint-Pierre et symbolise les difficultés d'accessibilité rencontrées par les personnes en situation de handicap. Sa force est sa dualité, clament une chose et son contraire en même temps. En effet, elle est figure d'accessibilité tout en étant symbole d'inaccessibilité. L'escalier métaphorise tantôt la quête d'ascension vers l'amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap, tantôt la descente vers un "soi profond" à la recherche de résilience personnelle. Elle est une invitation à mieux se connaître et à mieux définir son handicap. 

La mise en place de cette sculpture a été rendue possible grâce au précieux soutien de la commune de Woluwe-Saint-Pierre, d'Equal.brussel et de Prométhéa. 

4 autres sculptures devraient voir le jour cette année, dont l'une à Bruxelles-Ville, une à Uccle, une à Jette et enfin une à Koekelberg. Nous espérons que des prochaines collaborations verront le jour avec les 13 autres communes afin de faire de Bruxelles tout entière un symbole d'inclusion. Ensmble, ça va rouler !

En attendant, nous félicitons chaleureusement Woluwe-Saint-Pierre d'avoir ouvert la voie à ce grand projet pour l'inclusion ! Notamment un grand merci à Monsieur Benoît Cerexhe; bourgmestre de la commune de Woluwe-Saint-Pierre ainsi qu'à Carine Kolchory; êchevine des affaires sociales et des personnes en situation de handicap de Woluwe-Saint-Pierre, sans qui cette sculpture n'aurait pas vu le jour dans cette belle commune.