Violences sexuelles & handicap : le cas de Sarah

Sarah, une femme en situation de handicap mental, ne voit pas son cas avancer depuis 2009.

Sarah est une Rochelaise ayant dénoncé en 2009 les faits de viol et de barbarie que son ancien compagnon lui avait fait subir. Ces agressions ont été avérées et reconnues par l’auteur Thierry. Pourtant voilà 12 ans que Sarah et son avocat Me François Drageon attendent qu’elle soit reconnue comme victime aux yeux de la loi. Me François Drageon est persuadé que cette inactivité procédurale est dû au handicap mental de Sarah, aujourd'hui âgée de 41 ans.

 

Source : Sudouest.fr