Webipairs 5 : Santé

Lors de notre cinquième Webipairs, nous avons abordé la question de la santé et du Handicap. Nous avons souhaité nous intéresser à la vision de l’usager (celle de nos participant.e.s) et non pas du professionnel (celle du médecin derrière les diagnostics

La séance s’est ouverte par la lecture de quelques statistiques réalisées par Handifaction. Cette plateforme française mesure l'accès aux soins des personnes en situation de handicap. Nous nous sommes attardé.e.s un moment sur les taux de refus de soin pour ces dernières. Par exemple, la raison principale de cette contestation était "On n'a pas voulu de moi" pour 41% des personnes interrogées.

La discussion s’est ensuite organisée selon les huit angles suivants:

  • Présentation d'Autonomia
  • Statistiques
  • Tour de table
  • Cheminement des soins - schéma
  • Vos expériences
  • Solutions
  • Bibliographies

Ensuite, nous avons analysé un schéma type d'accès aux soins de santé, de la prise d'information à la sortie de l'hôpital. Les participant.e.s ont pu témoigner des différentes embuches qu'iels ont rencontrées aux différentes étapes de ce schéma.

En outre, les stéréotypes validistes sont toujours une réalité, en 2021, et les personnes en situation de handicap doivent y faire face lorsqu’ils.elles souhaitent accéder aux soins de santé. Nos participant.e.s se sont confié.e.s sur des remarques ou constats auxquels ils.elles ont dû faire face :

  • L'inaccessibilité des urgences ou d'entrée chez un médecin pour les PMR (présence de marches, etc.) Par exemple, il est souvent compliqué, voire impossible d'accompagner ses enfants chez leur logopède car c'est inaccessible en fauteuil.
  • Le fait qu'il n'y ait pas de place généralement dans les salles d'attentes pour les PMR
  • Les chambres d'hôpitaux ne sont parfois pas adaptées : la chaise roulante ne rentre pas dans la salle de bain, pas d'espace pour se déplacer
  • Le conseil de prendre son propre matériel car l'hôpital n'en a pas ou ne peut plus s'en procurer (ex : auto-sondage ou étui pénien)
  • La non-adaptabilité des radiothérapies : la difficulté, voire l'impossibilité pour la personne à handicap de se maintenir seule debout et de ne pas bouger

Nos participant.e.s ont également tenu à souligner, lors du webipairs, le manque d'aide à domicile et familiale, surtout lorsqu'on est parent.e handicapé.e avec des enfants. En effet, cette situation est souvent négligée des aides sociales, qui ne proposent pas d'alternatives pour le moment. Par conséquent, il existe un coût conséquent avec des contraintes spécifiques. Il faut rentrer dans certaines catégories ou disposer de certaines maladies pour bénéficier d'aides financières et d'un type d'allocations spécifique. 

Nous sommes persuadés que l’intelligence collective nous emmène au-delà de nos limites et de nos perceptions du réel et nous vous remercions pour cet échange riche.