Webipairs 9 : Emploi

Lors de notre neuvième Webipairs, nous avons abordé la question de l'emploi et du Handicap. Cette-fois-ci, nous avons décidé de collaborer avec les participant.e.s en créant ensemble des ouvertures de pistes concernant l'emploi. L'échange a été riche !

La discussion s’est organisée selon les sept angles suivants:

  • Présentation d'Autonomia
  • Introduction
  • Tour de table
  • 4 axes
    • Le.a demandeur.euse d'emploi
    • L'entreprise
    • Etre indépendant.e
    • Les pouvoirs publics
  • Vos expériences
  • Opérateurs
  • Bibliographies

Les idées capitales ressorties lors de ce webipairs sont les suivantes:

Pour commencer, il est très compliqué, selon les participant.e.s, de savoir avec quelle aide on pourra être épaulé.e si on travaille. Quid de la mutuelle ou encore de l'impact sur les indemnités ? Aussi, l'aide à domicile est chamboulée lorsqu'on possède un travail car on ne peut plus être à la maison lorsque cette dernière arrive. Cependant, aucune solution n'a encore été mise en place, afin que les personnes en situations de handicap puissent profiter pleinement de cette aide.

Tout cela nous ramène à la question du statut de la personne en situation de handicap qui travaille et des aides bafouées. Comme l'a résumé un de nos participant.e.s : "Ce n'est pas parce qu'on travaille que le handicap a disparu.". En effet, il arrive que la personne handicapée soit considérée comme "valide" et perde ses avantages financiers, alors que le handicap est toujours présent.

Ensuite, il existe un manque crucial d'informations et de partage de celle-ci sur l'emploi des personnes en situation de handicap, ainsi qu'une absence marquante de sensibilisation auprès du personnel et de l'employeur.e. De plus, de par sa nature encourageante, le médecin-conseil pourrait être un frein, de par le fait qu'il motive la personne handicapée à retravailler. Or, il est très compliqué pour cette dernière de savoir si elle sera capable ou non de travailler x heures, un temps plein. Les participant.e.s sentent que c'est "comme si on contrôlait notre corps et qu'on savait mieux qu'eux ce qui est bon pour eux". Il faudrait ne pas généraliser tous les handicaps et toutes les maladies longue durée.

Le handicap invisible a également été abordé lors de ce webipairs. En effet, de par son invisibilité, la personne au handicap invisible n'est pas assez encadrée ni protégée sur son lieu de travail. Des incompréhensions et préjugés sont encore fort présents et compliquent la vie quotidienne de l'employé.e handicapé.e.

Durant ce webipairs, nous avons collaboré avec les participant.e.s afin de réaliser ensemble une carte mentale reprenant les quatre axes de la présentation : le jobseeker, l'entreprise, l'indépendant.e et les pouvoirs publics, par rapport à ce qui est ou pourrait être mis en place. Cela a mené à de nombreux questionnements, débats et réflexions sur ces sujets qui nous ont permis, pour l'asbl, d'orienter encore plus nos futurs projets et actions.

Néanmoins, des propositions de solutions à certains problèmes liés à l'emploi ont été émises lors de ce webipairs :

  • La création d'un simulateur informatique afin de savoir ce qui est cumulable ou non par rapport aux aides, ce à quoi on a droit, lorsqu'on travaille et qu'on est en situation de handicap
  • Le statut d'indépendant complémentaire à temps partiel semble être le statut le plus flexible et "adapté" et le fait de faire des intérimaires
  • La réalisation d'un sondage en ligne, d'un réel travail de recherche, afin de permettre à un plus grand nombre de personnes de partager son ressenti face à l'emploi pour les personnes en situation de handicap

Nous sommes persuadés que l’intelligence collective nous emmène au-delà de nos limites et de nos perceptions du réel et nous vous remercions pour cet échange riche.