Analyse des Contraintes d’intégration socio-urbaine: des personnes à mobilité réduite

Rendre les villes accessibles pour tous, résilientes, et durables est le onzième objectif de développement durable.

En effet, la prise en compte des normes d’accessibilité dans les outils de planification urbaine contribue à l’intégration socio-urbaine des personnes handicapées.Cependant, au Sénégal malgré la ratification de la convention internationale sur le respect des droits des personnes handicapées, les PMR sont confrontées à plusieurs contraintes pour accéder au système de transport et aux équipements de la ville de Dakar. Ceci, contribue à en limiter leur niveau d’intégration au sein de la ville.En effet, les personnes handicapées ont un faible niveau de mobilité soit, en moyenne 2,14 fois par jour comparativement à celui d’un dakarois actif qui se déplace en moyenne 3,5 fois par jour (EMTASUD 2015). En outre, plus de la moitié des handicapés moteurs et visuels enquêtés accède très difficilement au système de transports en commun et aux équipements éducatifs, sanitaires, administratifs et de loisirs. Ainsi, quelques pistes de solutions ont été proposées dans ce livre en vue de faciliter l’intégration socio-urbaine des personnes handicapées.