Jeux paralympiques : Le rugby fauteuil ?

Le rugby fauteuil, aussi connu comme Murder-Ball, est un sport très physique apparu dans les années 70.

Pour qui ?

Le rugby fauteuil aux jeux paralympiques est réservé aux personnes ayant un handicap moteur (orthopédique, paraplégie et tétraplégie, paralysie cérébrale, handicap neurologique évolutif ou d’origine). Lors de compétitions ou de loisirs, ce sport est évidemment ouvert à d’autres types de handicaps.  

Il s’agit d’un sport d ‘équipe mixte, la mixité des genres n’est pas obligatoire mais elle est possible.

Les équipes sont composées de joueurs avec des niveaux de handicaps différents, c’est pourquoi les joueurs sont côtés avec des points pouvant aller de 0,5 à 3,5 selon leurs capacités fonctionnelles. Plus ils sont habiles avec le ballon, dans leurs déplacements, plus ils recevront un nombre de points élevés. Les joueurs d’une équipe ne peuvent pas avoir ensemble plus de 8 points au total.    

Quel est le déroulement ?

Sur le terrain (mêmes dimensions qu’un terrain de basket-ball), 2 équipes de joueurs s’affrontent pendant 4 périodes de 8 minutes. L’objectif est de marquer le plus de buts en franchissant la ligne de but adverse.

Ce sport est un physique, les joueurs ont 12s pou franchir la moitié du terrain et ont ensuite 40s pour marquer. Si aucun but n’est fait alors la balle est donnée à l’équipe adverse. De plus, les joueurs doivent dribbler ou faire des passes toutes les 10s.

Les contacts entre fauteuils sont autorisés (sauf par l’arrière), les contacts physiques entre joueurs sont interdits.

Et en France ?

C’est la Fédération Française Handisport qui gère ce sport (rugbyfauteuil@handisport.org).

Sources : France-paralympique.fr ; Wikipedia