L’inaccessibilité de l’emploi aux personnes autistes

Lucila Guerrero témoigne : l’autisme comme facteur d’exclusion de l’enfance à l’âge adulte.

Lucila Guerrero et son fils sont tous deux atteints d’autisme. Pour Lucila, son diagnostic a été posé plus tard, en même temps que son fils. Une délivrance pour cette femme qui sur les bancs de l’école s’était toujours sentie différente de ses camarades et exclue. Aujourd’hui, elle est travailleuse autonome, un formule qui lui convient face au manque d’adaptation de l’emploi pour les personnes autistes.

Alors que le Canada est toujours en recherche de main d’œuvre, de nombreuses personnes autistes sont sans emploi à cause du manque d’inclusion et des préjugés que subissent toujours les personnes autistes. La tendance est à « la norme » et celles-ci ne sont pas acceptées à cause de leur différence. Une perte au vue du potentiel et du nombres de compétences que celles-ci pourraient apporter.

 

Pour plus d’information, cliquez ici.