Ce rêve bleu : un monde sensibilisé et adapté à l'autisme

Ce samedi 2 avril est la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme. Comment comprendre ce trouble neurodéveloppemental ? Comment s'engager et soutenir ? Pourquoi porter du bleu ?

Ce samedi 2 avril, pour la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, prenons le temps de nous instruire et d'agir. Nous sommes conscient.e.s que la lutte pour l'inclusion des personnes autistes est un travail journalier. Profitons de cette occasion afin de mettre en lumière ce trouble neurodéveloppemental qui concerne 1 personne sur 100 en Belgique. 

C'est en 2007 que l'ONU inaugure la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme. Cette organisation soutient la cause en essayant de faire voler en éclats les stéréotypes et idées reçues sur l'autisme. L'objectif de cette journée est de favoriser une meilleure inclusion des personnes avec le trouble du spectre de l'autisme (TSA) dans notre société.

Selon Autisme Info Service, le TSA est caractérisé par des dysfonctionnements dans les :
  • Les interactions sociales : les enfants autistes éprouvent des difficultés à comprendre et à partager les pensées et les émotions des autres personnes. Ils n’expriment généralement pas ou peu d’intérêt pour les jeux collectifs ou ceux faisant appel au « faire semblant ».
  • La communicationLes enfants autistes présentent des anomalies de la communication verbale ou non verbale, que ce soit au niveau de la compréhension ou de l’expression. L'enfant répète sans cesse un mot ou une phrase entendue sans forcément en comprendre le sens et parfois sans que le contexte s’y prête. Aussi, pas de pointage avec le doigt, incompréhension de l’utilisation de l’intonation ou de l’expression faciale, non-reconnaissance des émotions, peu de mimiques, etc.
  • Les comportements et activités : Les enfants autistes adoptent des comportements répétitifs et stéréotypés et se concentrent sur des activités et des intérêts restreints. De plus, ils vont aussi exiger un mode de vie rythmé par des routines. En effet, le moindre changement peut provoquer chez eux une grande détresse ou des réactions émotionnelles disproportionnées.
Cependant, ces symptômes varient d'une personne à une autre. C'est pour cela que nous parlons de "spectre de l'autisme" : pour intégrer toute la diversité des troubles et de signifier l’évolution possible de la personne au sein de ce spectre.

En résumé, l’autisme est un mode de traitement des informations spécifique qui peut entrainer des situations de handicap plus ou moins importantes. Ceci entraine un autre mode de pensée, qui peut parfois permettre de développer des compétences importantes, notamment au niveau cognitif, qu’il est nécessaire de valoriser. (Autisme Info Service)

Ainsi, un accompagnement adapté et des interventions personnalisées, proposées le plus tôt possible, sont nécessaires pour permettre à la personne autiste de développer ses talents. Même si l’efficacité des interventions est jugée meilleure dans la petite enfance, elles sont également nécessaires et utiles tout au long de la vie. L’autisme est un trouble neurodéveloppemental et le développement c’est toute la vie ! (Autisme Info Service)

En cette journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, nous pouvons montrer notre soutien avec la couleur bleue. En effet, cette teinte symbolique de l'autisme rappelle le calme et le réconfort : deux qualités dont les personnes atteintes d'autisme ont besoin pour être en confiance. Par exemple, porter un vêtement de couleur bleue, se prendre en photo et la publier sur ses réseaux avec le hashtag #tousenbleu et #changeonsladonne, porter un ruban de couleur bleue, changer sa photo de profil sur les réseaux sociaux, mettre une bougie bleue ou un dessin de coeur bleu à sa fenêtre etc. 

Concernant les actions concrètes de cette journée, il y a également "Le Grand salon de l'Autisme", événement 100% virtuel du 2 au 3 avril. 20 intervenants vont donner des outils pour développer les connaissances et accompagner les personnes autistes à leur épanouissement.

Nous espérons que cette journée de sensibilisation à l'autisme fera naitre de nouveaux diagnostics et suivis ainsi qu'une déconstruction de stéréotypes. Car plus nous en savons sur un handicap, plus vite nous pouvons mettre des choses en place afin que la personne concernée soit incluse et épanouie dans la société. 


Par Clara Habib