Inclusion scolaire d'une personne en situation de handicap

Pour éviter de se préoccuper d’inclusion, ne serait-il pas préférable d’éviter toute forme d’exclusion ?

Sa place et sa position dans la vie publique ne relèvent pas d’une concession compassionnelle, mais d’un devoir éthique et politique.

Leur présence en classe est bien trop souvent considérée comme un obstacle à la qualité et à l’efficacité de l’enseignement. Trop souvent l'inclusion d'une personne porteuse de handicap est vue comme une forme de bienveillance qui n'estompe pas le sentiment d'inconfort. Hors, aller à l'école développe le côté social et intellectuel des personnes. Tout le monde doit avoir la chance de pouvoir se développer correctement dans ces deux domaines. Ce qui fonde notre attachement à des principes inconditionnels, comme l’accès à « l’école de tous ». L’accès à la scolarité constitue un droit fondamental qui s’inscrit dans le champ de nos solidarités auprès de la personne et contribue à son projet de vie. 
Pour en savoir plus cliquez ici