Les chiens d’assistance : qui sont-ils exactement ?

La plupart du temps, nous associons chien d’assistance à handicap visuel mais il s’agit en réalité d’un terme beaucoup plus large.

En fait, le terme « chien d’assistance » fait référence à des chiens ayant suivi une certaine formation en vue d’être capable d’aider des personnes en situation de handicap ou ayant une maladie.

Ainsi, il faut savoir qu’il existe plusieurs catégories de chiens d’assistance selon le besoin du maitre :

  • une personne malvoyante ou aveugle fera appel à un chien guide
  • une personne sourde fera appel à un chien écouteur
  • une personne ayant un handicap moteur fera appel à un chien d’aide
  • une personne épileptique ou diabétique fera appel à un chien d’alerte
  • un enfant ayant des troubles du spectre autistique, polyhandicapé, ayant une maladie rare ou ayant une déficience intellectuelle fera appel à un chien d’éveil

Comment les distinguer ?

C’est assez simple, ces chiens d’assistance sont certifiés et possèdent donc une carte de légitimation ainsi qu’une cape spécifique ou un harnais sur lequel est inscrit le nom de l’association.

Comment sont-ils choisis ?

Un chien guide doit posséder 3 caractéristiques très importantes :

  • il ne doit pas être agressif
  • il doit être capable de bien obéir et donc de bien écouter et de retenir pas mal d’ordres
  • il doit être gentil et sociable

Peut-on leur refuser l’entrée à un endroit public ?

Non, non et non ! Les chiens d’assistance ont le droit d’accompagner leur maitre dans tous les lieux publics et ce, même si l’établissement interdit l’accès aux animaux.

N’hésitez donc pas à faire passer le mot ou à agir en cas d’injustice.

 

Source : le guide des chiens d’assistance rédigé par Emmanuelle Nandance et Jérome Duysens.