Liban : Accessibilité des bureaux de vote des personnes en situation de handicap

Voter, un véritable parcours du combattant pour certains libanais

En principe, voter ne demande aucun effort particulier. Mais pour beaucoup de libanais, cet acte citoyen peut s'apparenter à une corvée.  C'est le cas de Maher Eid, qui a été blessé lors des élections de 2018, à cause d'un groupe de délégués qui l'ont porté pour l'emmener au bureau de vote.

Sylvana Lakkis, présidente de l’Union des handicapés physiques du Liban (LUPD) a ajouté que les personnes ayant des besoins spécifiques constituent le groupe minoritaire le plus important du pays mais malgré tout, elles sont marginalisées et rencontrent de nombreux obstacles qui les empêchent de participer à la vie politique, comme notamment pour accéder au vote car les isoloirs et les procédures ne sont pas toujours rendus accessibles.

Selon la présidente de LUPD, rien n'a été mis en place concrètement par l'Etat et propose "de créer un mégacentre avec des installations accessibles" mais surtout que de nouvelles législations soient adoptées.

Pour plus d'informations, cliquez ici.