Webipairs 10 : Activités et loisirs

Lors de notre dixième Webipairs, nous avons abordé la question des activités de loisirs et du Handicap. Cette-fois encore, nous avons décidé de collaborer avec les participant.e.s en créant ensemble des ouvertures de pistes concernant les loisirs.

La discussion s’est organisée selon les six angles suivants:

  • Présentation d'Autonomia
  • Introduction
  • Chemin d'usager
    • Etre informé.e
    • Réserver
    • Se déplacer
    • Participer
    • Assister
    • Etre en sécurité
    • Rentrer chez soi
  • Vos expériences
  • Opérateurs
  • Bibliographies

Les idées capitales ressorties lors de ce webipairs sont les suivantes:

Pour commencer, les participant.e.s ont partagé le fait qu'iels choisissent leurs loisirs en fonction de leur accessibilité. Ainsi, iels ne sont pas frustrés de ne pas faire tel loisir car iels savent en avance que ce ne sera pas possible.

Ensuite, nous avons parlé de la sécurité des loisirs des personnes handicapées. En effet, quand ceux-ci sont inclusifs, encore faut-il qu'ils soient sécurisés et organisés. Par exemple : il est impossible d'assister à un concert depuis la fosse ; le choix de la place pour voir une pièce de théâtre est imposé s'il en existe que très peu pour les personnes à handicap ; il arrive que les toilettes handicapées se transforment en débarras d'outils de nettoyage, etc.

Le coût entre également en jeu lorsqu'on désire faire un loisir. L'une de nos participant.e.s l'a résumé : "C'est luxueux d'être handicapé, il faut être riche". Ainsi, le fait de se voir imposer tel tarif pour telle place car c'est la seule accessible pour une PMR, le fait de se payer une aide après 18h quand les assistant.e.s ne sont plus disponibles, le coût du taxi adapté pour rentrer chez soi lorsqu'il n'y a plus de transport, etc.

Durant ce webipairs, nous avons échangé avec les participant.e.s afin de réaliser ensemble une carte mentale collaborative reprenant les sept axes de la présentation : être informé.e, réserver, se déplacer, participer, assister, être en sécurité et rentrer chez soi. Cela a mené à de nombreux questionnements, débats et réflexions sur ces sujets qui nous ont permis, pour l'asbl, d'orienter encore plus nos futurs projets et actions. 

Voici les informations primordiales partagées lors de la création de la carte mentale :

  • Il existe un manque de diversité de choix de loisirs adaptés
  • C'est très compliqué de trouver des informations sur les loisirs fiables et mises à jour
  • Horaires des transports VS l'horaire des concerts : comment rentrer sereinement chez soi après 18h00 ?
  • Le besoin d'être accompagné.e même dans les activités en solo (aller aux toilettes, se déplacer)
  • Quid de l'inclusion des événements à courte durée (festivals, etc) ?
  • Obligation de prendre telles places adaptées, pas le choix d'être où on veut

Nous sommes persuadés que l’intelligence collective nous emmène au-delà de nos limites et de nos perceptions du réel et nous vous remercions pour cet échange riche.