L'Orchestre des doigts (Wagayubi no orchestra)

A travers l'histoire des débuts d'un jeune professeur dans une école spécialisée pour enfants sourds et aveugles, l'évolution de l'apprentissage du langage aux sourds et muets dans le Japon du début du 20ème siècle.
Osaka, 1914. Kiyoshi Takahashi rêvait de devenir musicien mais n'a pu aller l'étudier à Paris. Il fait alors le voeu de vivre dans un monde totalement sans musique et pour cela, accepte un poste d'instituteur dans une école pour enfants aveugles et sourds. Kiyoshi y fera la connaissance du jeune Issaku Toda, petit enfant sourd, rendu extrêmement violent par son handicap. Incapable de se faire comprendre par qui que ce soit, d'exprimer ce qu'il ressent autrement que par la brutalité, Issaku est considéré comme un cas désespéré par les adultes. Kiyoshi apprend la langue des signes, qu'il enseignera à Issaku. Grâce à la langue des signes, le jeune M. Takahashi redonne la parole à ces enfants muets. Mais parler la langue des signes, c'est s'identifier immédiatement comme un sourd-muet, et beaucoup de parents préféreraient que leurs enfants puissent cacher ce handicap. Pour cela, beaucoup se tournent vers la "méthode orale" avec laquelle les enfants sourds apprennent à faire usage de leur voix plutôt que de leurs mains. La méthode devient si populaire que la survie même de la langue des signes au Japon est menacée...

Auteur :  Yamamoto (Osamu)
Éditeur ‏ : ‎ Editions Milan (2 novembre 2006)
ISBN-10 ‏ : ‎ 2745923927
ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2745923929