Action n°02 : Améliorer le test « Égalité des Chances »

La deuxième action du plan Handistreaming veut intégrer la dimension d'égalité des chances dans les politiques régionales.

OBJECTIF

Réviser et digitaliser le test Égalité des chances afin de donner une meilleure visibilité de la prise en compte des différentes dimensions de l’égalité des chances, dont celle du handicap, dans les politiques régionales.

 

RESPONSABLES ACTION

  • Ministre Responsable : secrétaire d’État à l’Égalité des Chances
  • Pilotes : equal.brussels et Brussels It Connect

 

DÉLAI DE RÉALISATION

31 décembre 2022 (Brussels Connect IT) ; annuel à partir de 2023 (equal.brussels)

 

BUDGET

  • 300 000€ (equal.brussels)
  • 130 000 € (Brussels connect IT)

 

INDICATEURS DE SUIVI

  • Test digitalisé et mis en service en 202
  • Monitorings annuels à partir de 2024 pour l’année 2023
  • Programme de soutien établi et validé en 2022  
  • Ordonnance et arrêté modifiés et entrés en vigueur

 

DÉVELOPPEMENT

La règlementation bruxelloise impose au Gouvernement d’intégrer la dimension du handicap dans l'ensemble de ses politiques publiques. Le test d’égalité des chances figure parmi les outils que prévoit la législation pour encadrer cet objectif.

Il s’agit d’un questionnaire qui guide le processus de décision en évaluant, en amont, l’impact des mesures en projet sur différentes personnes qui, par leur appartenance à un groupe ou le fait d’une caractéristique, sont susceptibles de subir des discriminations. Les critères suivants sont identifiés : le genre, le handicap, l’origine ethnique et culturelle, l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre, l’origine et la situation sociale.

Lors des consultations préalables à l’élaboration de ce plan et de celui du gendermainstreaming, l’utilisation du test d’égalité des chances a été citée comme un élément permettant de garantir la prise en compte du genre dans les politiques régionales de façon systématique. La digitalisation du test doit permettre d’en étendre l’utilisation par une meilleure expérience utilisateur et d’en permettre le monitoring afin, notamment de suivre l’évolution de cette utilisation.

Par ailleurs, l’enquête menée à destination des membres du comité régional pour l’égalité des chances ainsi que les retours de la gestion quotidienne par equal.brussels démontrent la nécessité de cibler le champ d’application du test pour en renforcer son efficience afin de concentrer les efforts des utilisateurs sur les projets les plus importants. Des modifications à la législation applicable au test égalité des chances seront réalisées en ce sens afin de mieux cibler le public‐cible.

Au‐delà de la forme, il faut également améliorer l’expérience des utilisateurs et utilisatrices en offrant un meilleur soutien aux personnes qui remplissent le test. Equal.Brussels mettra donc en œuvre un programme d’actions de formation et de soutien à destination des utilisateurs et utilisatrices du test d’égalité des chances.