Surcharge, répit et guidance

Le mot surcharge prend de plus en plus d’essor dans le langage courant et sert à designer le sentiment de devoir porter en soi une charge plus lourde que celle qui est tolérable,...

... un sentiment d’être accablé par un cumul d’émotions difficiles à traiter psychiquement et/ou un nombre conséquent d’obligations et d'informations à traiter parfois de manière concomitante.


Dans le champ du handicap de l’enfant, la surcharge parentale pourrait être due à la conjonction des nombreuses difficultés que les parents rencontrent depuis l’annonce du diagnostic et tout au long du parcours de soin de leur enfant. Ils vont devoir affronter conjointement ce qui vient de leur monde interne et ce qui provient du nombre des actions physiques concrètes et bien réelles qu’ils vont devoir assumer.


Ce numéro explore le sentiment de surcharge, en donnant la parole aux parents. Une place importante est donnée à ce que nous considérons comme la prévention de la surcharge parentale en sollicitant des auteurs qui nous partageront leurs expériences : groupes de paroles, séjours de répit, guidance parentale. Nous n’oublions pas la surcharge des professionnels, notamment pendant la période de crise sanitaire et tout au long du suivi des enfants.


  • Éditeur ‏ : ‎ ERES (29 septembre 2022)

  • Langue ‏ : ‎ Français

  • Fournitures diverses ‏ : ‎ 368 pages

  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2749274931

  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2749274935

  • Poids de l'article ‏ : ‎ 436 g

  • Dimensions ‏ : ‎ 15 x 2.5 x 21 cm